De : CHIASSAÏ Marc
Collections : Détours littéraires, Littérature
ISBN : 978-2-84174-175-3
Année : 1999
Nombre de pages : 200
Prix : 20,50 €

Fidèle à sa jeunesse, fidèle au surréalisme, Aragon le fut. En 1958 il déclarait dans un article des Lettres françaises au titre évocateur : « Un perpétuel printemps » : On ne s’étonnera peut-être pas que je dise ici, avec une telle insistance, les miens, en parlant des surréalistes […]. Je me souviens de l’un d’eux, André Breton pour le nommer, parce que j’étais devenu communiste, que je « voulais être fidèle à la parole donnée », me disait avec l’amertume du défi : « Mais quand la question se posera pour toi, Rimbaud, Lautréamont est-ce que tu pourras les défendre devant ton parti ? » […] Mais au bout de trente ans on peut voir, […], « J’ai toujours défendu le ciel de ma jeunesse ».

L’auteur enseigne à Caen. Il a soutenu une tèse sur la peinture dans l’œuvre romanesque d’Aragon. Il a par ailleurs publié des recueils de poèmes.