De : KLIMIS Sophie
Collections : Philosophie, Philosophie, épistémologie
ISBN : 978-2-84174-313-6
Année : 2003
Nombre de pages : 480
Prix : 35 €

Que voit la tragédie lorsqu’elle se regarde au miroir de la philosophie? Une image diffractée d’elle-même, multiple et contradictoire, tour à tour sacralisée ou méprisée, objectivée en concept ou esthétisée en divertissement… La lecture ici proposée tente le pari d’un face-à-face qui résiste à la dissolution de la tragédie dans la philosophie, tout autant qu’à une externalisation en deux altérités irréductibles. Y parvenir nécessite de se situer « par-delà » les dichotomies instituées, c’est-à-dire « en-deçà » de la césure de l’affect et de la raison. En travaillant sur les représentations imaginaires que la démocratie athénienne s’est donnée de son humanité dans la tragédie, cette archéologie du sujet tragique vise à retracer un autre itinéraire de la subjectivité que celui du cogito moderne.

Sophie Klimis est Docteur en Philosophie et Lettres de l’Université Libre de Bruxelles. Chargée de Recherches du FNRS belge de 2000 à 2003, elle enseigne actuellement à l’Université de Lausanne. Elle a publié Le statut du mythe dans la Poétique d’Aristote (Bruxelles, Ousia,1997), ouvrage qui a reçu le Prix Reinach 1998. Elle a également co-édité le volume Littérature et savoir(s), Bruxelles, Publications des Facultés Universitaires Saint Louis, 2002.