De : ROBERT Ladislas
Collections : Philosophie, Philosophie, épistémologie
ISBN : 978-2-84174-339-X
Année : 2004
Nombre de pages : 120
Prix : 14 €

Le vieillissement n’est pas une maladie. Il atteint tout animal dépassant un certain âge et il concerne presque toutes les espèces vivantes. Pourtant les tumeurs malignes et les maladies neurodégénératives augmentent avec l’âge. On ne meurt pas de vieillesse. On meurt de poly-pathologies. Alors, où est la poule, où est l’œuf ? Où est le vieillissement, où est la maladie ? Le vieillissement, ce sont les atrophies musculaires et digestives. Mais est-ce l’atrophie digestive qui provoque la dénutrition ou la dénutrition qui la produit ? Il y a des cercles vicieux du vieillissement. Le cercle vicieux n’est pas un cycle. C’est un phénomène irréversible qui est propre à un système d’objets agissant sur lui-même. Le vieillissement n’est pas une simple destruction. C’est une autodestruction.

Ladislas Robert est Dr ès Médecine et Dr ès Sciences, est le fondateur du laboratoire de biochimie du tissu conjonctif de la faculté de Paris XII. Ses recherches portent sur les mécanismes physiologiques et biochimiques du vieillissement.

Paul Antoine Miquel est maître de conférences en philosophie à l’université de Nice, il a publié « Comment penser le désordre ? » Fayard, 2000, « Nouveaux débats sur le vivant » Kimé, 2003.