De : MAINIL Jean
Collections : Détours littéraires, Littérature
ISBN : 978-2-84174-443-5
Année : 2008
Nombre de pages : 256
Prix : 25 €

Essai d’interprétation de la lectrice romanesque au dix-huitième siècle.

Don Quichotte en jupons retrace le destin romanesque de lectrices du dix-huitième siècle anglais et français qui, héritières du héros de Cervantes, annoncent le personnage mythique de Flaubert, Emma Bovary.
Au dix-huitième siècle, théologiens et moralistes d’abord, médecins et romanciers ensuite, condamnent d’une voix unanime l’effet pernicieux du roman sur le lectorat féminin. Cet essai analyse comment, face à la condamnation de la lectrice romanesque et de sa fatale compagne, la femme de lettres, des romancières ont détourné, en France et en Angleterre, les stéréotypes associés à la folie littéraire pour prendre la défense de la lecture et de l’écriture au féminin dans des romans qui appartiennent moins à l’anti-roman qu’à l’anti anti-roman.

Jean Mainil est l’auteur de Dans les règles du plaisir … Théorie de la différence dans le discours obscène, romanesque et médical de l’Ancien Régime (Editions Kimé, 1996), de Madame d’Aulnoy et le rire des fées : Essai sur la subversion féerique et le merveilleux comique sous l’Ancien Régime (Editions Kimé 2001). Il a co-édité L’Abbé Prévost au tournant du siècle (Oxford, 2000) et publié de nombreux articles sur la littérature française.