De : LAUTERWEIN Andréa
Collections : Histoire, Le sens de l’histoire
ISBN : 978-2-84174-354-3
Année : 2005
Nombre de pages : 234
Prix : 25 €

Qu’en est-il de la mémoire de la Shoah en République fédérale d’Allemagne ? Le trauma de la défaillance et de la culpabilité des Allemands est-il conciliable avec la commémoration des victimes juives ? Les vecteurs culturels de la mémoire peuvent-ils influencer, voire corriger le repli identitaire du discours familial? Soixante ans après la libération du camps d’Auschwitz, l’essai d’Andréa Lauterwein interroge les conditions de possibilité et l’évolution de la mémoire de la Shoah chez nos voisins allemands en abordant les thèmes les plus importants de la transmission entre 1945 et 1990 à travers les vecteurs culturels de la mémoire. Par la variété des exemples tirés des témoignages, de la littérature, de l’historiographie, du cinéma, de l’art, par la densité des références et la clarté du style, cet essai constitue un outil de travail indispensable pour le public averti en même temps qu’une introduction originale s’adressant à tout public intéressé par la mémoire de la Shoah et son impact sur la société.

Andréa Lauterwein, née en 1969 à Zurich, est docteur d’Etudes germaniques. Elle termine actuellement une monographie sur Paul Celan, à paraître chez Belin en 2005.