De : CLAUDON Francis
Collections : Détours littéraires, Littérature
ISBN : 978-2-84174-543-2
Année : 2011
Nombre de pages : 204
Prix : 21 €

Il n’y a plus, depuis longtemps, de biographie de Goethe actuellement disponible en français.
Or plus qu’un autre peut-être celui que les Allemands persistent à tenir comme leur plus grand auteur, un peu à la manière suivant laquelle les Français révèrent Hugo, ce « Monsieur Goethe », comme disait Napoléon, a entretenu des rapports multiples avec notre pays.
Goethe a été formé très tôt par la France, sa langue, ses auteurs (Diderot, Rousseau), sa science de l’époque (Cuvier, Geoffroy Saint Hilaire, etc.). Il a également été fort bien reçu par des générations d’auteurs ou de compositeurs ou de peintres français (Nerval, Berlioz, Delacroix, Hugo, Gide, Du Bos, etc.). Et puis, Goethe est un des inspirateurs de la littérature comparée, discipline universitaire et scientifique d’origine française (Ampère, Baldensperger). A l’heure où l’on parle tant de « mondialisation » Goethe a réfléchi sur ce qu’il appelle la Weltliteratur – la littérature mondiale.
Dans le volume que voici on esquisse donc une biographie de l’auteur, mais elle s’accompagne de chapitres de synthèse (sur la science, sur les romans, sur le célèbre Faust, etc.). A vrai dire c’est une tranche de l’histoire des idées et des relations intellectuelles européennes au tournant des Lumières et du Romantisme qu’on propose.
Sans oublier même la poésie de Goethe, que nombre de compositeurs germaniques ont mise en musique (Schubert, Schumann, H.Wolff, G.Mahler, Brahms, etc.). Et ce cas d’échanges entre les arts est passablement séduisant.

Francis Claudon est Professeur de littérature comparée à Paris Est et à Vienne. Après des études de lettres classiques, d’allemand, d’histoire et de musicologie, il s’est focalisé sur l’histoire des idées (XVIIIe-XIXe siècle), de l’opéra, les relations culturelles internationales en direction de l’Europe médiane, la littérature de voyage, les rapports de la littérature avec les arts et la musique, Stendhal, Hofmannsthal, Aloysius Bertrand, Vivant Denon. Aux Editions Kimé il a déjà publié Henri Beyle, un écrivain méconnu : 1797-1814, textes recueillis par M. Arrous, F. Claudon & M. Crouzet, 2007.