De : ESPAGNE Geneviève
Collections : Détours littéraires, Littérature
ISBN : 978-2-84174-492-3
Année : 2009
Nombre de pages : 352
Prix : 29 €

Après une longue domination de l’analyse formelle des textes, l’histoire littéraire et même l’historiographie littéraire connaissent aujourd’hui un regain d’intérêt.
Les contributions du volume, dues à des spécialistes allemands, italiens et français, sont consacrées aux origines de l’historiographie littéraire moderne autour de 1800, à cette période de transition entre la grande tradition érudite européenne, l’historia litteraria, et l’ère des histoires littéraires nationales, à une époque où les modèles sont donc à inventer, où les concepts sont hybrides, héritage et innovation. « Histoire », « nation », « littérature », « critique » structurent diversement la réflexion et la pratique des protagonistes d’un débat européen (Herder, Laharpe, les frères Schlegel, Mme de Staël, les frères Grimm) comme de contemporains moins illustres.
L’étude des représentations et des productions de l’histoire littéraire dans deux espaces nationaux, le français et l’allemand, nécessitait de privilégier le décloisonnement, la mise en regard, la comparaison. Elle a aussi permis d’observer la contamination réciproque des perspectives dans l’écriture même de l’histoire littéraire.

Sous la direction de Geneviève Espagne.