De : WOLIN Richard
Collections : Philosophie, Philosophie, épistémologie
ISBN : 978-2-908212-37-4
Année : 1992
Nombre de pages : 296
Prix : 26 €

Depuis plus de cinquante ans, l’œuvre philosophique majeure de Martin Heidegger est hantée par le pacte diabolique conclu entre le philosophe et le mouvement national socialiste au début des années 1930 – une alliance à laquelle Heidegger lui-même n’a jamais explicitement renoncé.
Dans cet ouvrage, l’auteur reconstruit la délicate interaction entre la philosophie et la politique et la façon dont l’échec de Heidegger sur la scène politique influa sur la reformulation de sa philosophie dans les années 1930 et 1940.
Tout en refusant de faire du nazisme de Heidegger un développement nécessaire de Etre et Temps, Wolin suggère que la politique du mouvement nazi répondait à l’idéal d’engagement historique authentique esquissé dans l’œuvre de 1927.
Il explique comment l’échec politique de Heidegger modifia le contenu et l’orientation de sa dernière philosophie ; jusqu’à un certain point, les thèmes majeurs des derniers écrits de Heidegger (le procès de la technique, de l’humanisme) doivent être compris comme un exercice d’auto-critique.

Richard Wolin est professeur d’histoire des idées à l’université de Rice, Houston.