De : GAZAGNADOU Didier
Collections : Anthropologie, Autres collections
ISBN : 978-2-84174-614-9
Année : 2013
Nombre de pages : 200
Prix : 21 €

LA DIFFUSION D’UNE TECHNIQUE D’INFORMATION ET DE POUVOIR. Chine – Iran – Syrie – Italie

L’information, sa maîtrise et sa vitesse de circulation ont toujours été des préoccupations centrales pour les Etats. Au XIIIe siècle, les Mongols conquiert la Chine ; ils y empruntent le système impérial de relais de poste et le diffusent dans l’ensemble des territoires conquis : Asie centrale, Russie, Iran, Iraq. Ce service postal leur permet de transporter rapidement toutes sortes d’informations stratégiques. Quand ils envahissent la Syrie et la Palestine, ils y installent un réseau de relais de poste. En septembre 1260, les armées mongoles sont battues en Palestine et en Syrie par les troupes du sultanat mamelouk qui, à leur tour, empruntent ce système mongol de relais de poste pour l’installer dans tout le sultanat. Puis, vers la fin du XIVe siècle, le Duché de Milan semble s’inspirer de ce systèmes postal mongol ou mamelouk pour créer la première poste à relais européenne. Cependant, en Europe, la poste connaîtra une transformation qui aura des conséquences politiques et culturelles singulières: L’Etat mettra son service postal, contre paiement, à la disposition des particuliers. Dès lors, la poste transportera des correspondances privées où s’exprimeront les soucis, les émotions, les dénonciations, les projets de tout individu et ainsi, l’institution postale participera, à un certain degré et à sa manière, à la formation du sujet moderne. Cet ouvrage interroge tant le phénomène de la diffusion en lui-même que les questions de l’information et ses relations avec l’Etat et l’individu dans différentes cultures d’Eurasie.

Didier GAZAGNADOU est Professeur d’anthropologie à l’université Paris VIII (Département de sociologie). Il poursuit des recherches sur le monde arabe et l’Iran et sur les diffusions techniques et culturelles en Eurasie, dans la perspective d’une nouvelle anthropologie diffusionniste. Il a été chercheur à l’Institut Français de Recherche en Iran (IFRI) et conseiller culturel de l’ambassade de France aux Emirats Arabes Unis. Il est membre de l’UMR CNRS 7218-AUS et du réseau de recherche: « Anthropologie comparative des sociétés musulmanes » du Laboratoire d’Anthropologie Sociale. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages : La diffusion des techniques et les cultures (Kimé 2008); La poste à relais (1ère éd. Kimé, 1994) ; Joseph Needham, un taoïste d’honneur (Le Félin 1991) ; coéditeur de L’œuvre de Claude Cahen, Lectures critiques (Brill 1996) et d’articles dans diverses revues dont Studia Islamica, Arabica, Etudes Mongoles et sibériennes, Toplumbilim, Techniques et Culture, Anthropology of the Middle East et l’Encyclopédie de l’Islam (Brill).