De : POMMIER René
Collections : Détours littéraires, Littérature
ISBN : 978-2-84174-719-1
Année : 2015
Nombre de pages : 134
Prix : 16 €

À des degrés divers, tous les livres de Freud prouvent qu’il est fou. Mais la Psychopathologie de la vie quotidienne prouve qu’il ne l’est pas seulement dans son cabinet de consultation et lorsqu’il prétend soigner des névroses quitte à les inventer de toutes pièces comme pour le petit Hans. Elle prouve qu’il l’est du matin au soir et dans toutes les circonstances les plus ordinaires de la vie de tous les jours. Elle prouve également que celui que l’on considère volontiers comme un esprit moderne et éclairé, celui que beaucoup célèbrent comme un digne continuateur de l’esprit des Lumières, est, en réalité, profondément superstitieux. Comme tous les esprits crédules, il se refuse à admettre le rôle pourtant considérable que joue le hasard dans tous les événements de la vie. Bref, selon René Pommier, la lecture de la Psychopathologie de la vie quotidienne conduit à se demander si Freud n’était pas seulement un maboul accompli, mais aussi, mais d’abord un sombre crétin.

Agrégé des lettres, ancien élève de l’École Normale Supérieure (Ulm), docteur d’État (Paris-Sorbonne), René Pommier a reçu en 1978 le prix de la Critique de l’Académie française pour Assez décodé !, en 2007 le prix Alfred Verdaguer de l’Institut de France pour l’ensemble de son œuvre, et en 2008 le prix Joseph Sailllet de l’Académie des Sciences morales et politiques pour Sigmund est fou et Freud a tout faux.