De : KINTZLER Catherine
Collections : Philosophie, Philosophie, épistémologie
ISBN : 978-2-84174-023-4
Année : 1995
Nombre de pages : 160
Prix : 20 €

Le bicentenaire de la Révolution française en 1989 a masqué des enjeux politiques, historiques et philosophiques considérables : il a en effet passé sous silence la mise en place et l’importance de l’institution républicaine, l’idée que la France s’est alors perçue et imposée comme exemple dans un mouvement qui a rendu nécessaire et légitime une guerre de libération, et le fait que le nom même de « terreur » a été employé par ceux qui en furent les protagonistes et les partisans. Opposant les uns aux autres et divisant chacun en lui-même, la terreur se présente comme un objet de pensée. Idée républicaine, guerre de libération, usage politique et diviseur de la violence, figure exemplaire d’une nation comme représentant historique de l’humanité, le moment nous a semblé particulièrement propice pour qu’un séminaire du Collège International de Philosophie se saisisse de tels concepts aujourd’hui occultés.

Textes de Alain Badiou, Dick Howard, Catherine Kintzler, Sylvain Lazarus, Françoise Proust, Myriam Revault d’Allonnes, Hadi Rizk, Gérald Sfez.