De : RIOCREUX Jean-Paul
Collections : Autres collections, Société
ISBN : 978-2-84174-735-1
Année : 2016
Nombre de pages : 154
Prix : 19 €

L’école de la réforme tire vers le haut les statistiques du ministère et fait dégringoler le niveau des écoliers, des collégiens et des lycéens. Elle fabrique de l’ignorance, au détriment de tous ses élèves.
Elle fabrique aussi de l’inégalité et de l’injustice, au détriment de ceux qui sont moins favorisés familialement, socialement, culturellement. Elle sécrète donc de l’iniquité.
Les méfaits de cette situation désastreuse ne sont tempérés que par l’existence de maîtres qui, plus nombreux qu’on ne le croit, choisissent, à leurs risques et périls de carrière, de continuer la tâche qu’ils estiment en conscience être la leur, sans se soucier des adeptes de la réforme.
Ces derniers tiennent la commande. Depuis 1975, les pouvoirs publics la leur ont abandonnée, inscrivant, à quelques variantes prés, leur action dans le sillage de ces hommes.
M. Philippe Meirieu est l’un d’eux. Non pas le premier dans l’ordre historique, ni le chef de file dans la hiérarchie des hérauts. Mais sans doute le porte-voix le plus fort en décibels, l’acteur qui aura occupé la scène le plus longtemps, le publiciste qui aura cumulé le plus d’auditeurs et de lecteurs, parfois volontaires et libres, parfois peut-être quelque peu contraints et captifs, comme les stagiaires des instituts de la formation et les candidats aux concours de recrutement.
On est donc en droit et en devoir de s’interroger : le guide nous conduit-il sur les bonnes routes ? n’y aurait-il pas, dans sa machinerie, plus de carburant idéologique que de carburant scolaire ? la bande-dessinée du pédagogisme tournerait-elle au roman de série noire ? Meirieu rime-t-il toujours avec sérieux ?

Jean-Paul Riocreux, ancien élève de l’Ecole normale supérieure, agrégé de lettres classiques, a poursuivi pendant près de trente ans une carrière d’inspecteur d’académie commencée en 1976 dans le département de la Drôme. Il a publié en 2008, aux Presses universitaires de France, L’école en désarroi, ouvrage préfacé par le mathématicien Laurent Lafforgue, lauréat de la médaille Fields, membre de l’Académie des sciences.