De : MUNSTER Arno
Collections : Philosophie, Philosophie, épistémologie
ISBN : 978-2-84174-134-6
Année : 1998
Nombre de pages : 182
Prix : 20,50 €

L’objet du présent ouvrage est la transformation de la philosophie sociale de la première génération de l’Ecole de Francfort (Adorno, Horkheimer, Marcuse) par Jürgen Habermas en une théorie et philosophie de la rationalité communicationnelle qui, dans une distance de plus en plus grande par rapport au néo-marxisme de ses pères fondateurs, croyant en la force génératrice et communicationnelle des actes langagiers et en la force consensuelle des argumentations discursives, s’oriente :
1- vers l’élaboration d’une pragmatique universelle comprise comme « science reconstructive des actes de parole »
2- vers une théorie de la communication faisant de l’agir communicationnel le fondement d’une nouvelle théorie sociale
3- vers une nouvelle théorie du Droit, de la Justice et de la Démocratie qui préconise la fondation des normes du Droit, loin de toutes les approches positivistes et décisionnistes de la question, sur le « principe discussion ».
Démocratiser la démocratie pourrait donc être le mot d’ordre de cette nouvelle philosophie politique, dont l’objectif premier est la transparence et le consensus obtenu démocratiquement, par les participants à une « situation de parole idéale », dans la perspective de l’incompréhension.

Arno Münster, né en 1942 en Pologne, de parents allemands, est l’auteur de Ernst Bloch – messianisme et utopie (P.U.F., 1989) ; Rosenzweig (P.U.F., 1994) ; Emmanuel Lévinas (Kimé, 1995). Il est maître de conférences à l’université de Picardie – Jules Verne (Amiens).