De : GUILLAMAUD Patrice
Collections : Philosophie, Philosophie en cours
ISBN : 978-2-84174-783-2
Année : 2017
Nombre de pages : 200
Prix : 20 €

Il est convenu de considérer le réveil violent de l’Islam comme étant l’effet d’un ressentiment historique, politique, culturel et économique à l’encontre de la domination de l’Occident. Contre ce préjugé, le présent livre tente de montrer que la religion islamique se définit comme relevant d’un ressentiment originairement spirituel comme ressentiment dogmatique à l’encontre de la conception chrétienne de l’absolu. C’est par son essence même que l’Islam est la négation hostile de la Trinité. Même si le dogme islamique a sa propre grandeur comme purification suprême de la vérité divine, il reste d’abord défini par son hostilité à la richesse du dogme trinitaire.
Après son Anti-Marion et La Femme, l’esclave et le génie, déjà publiés aux éditions Kimé, l’auteur continue également ici de mener un même combat contre les différents aspects de la barbarie occidentale, celle d’une auto-destruction de la culture et de la spiritualité. Bien plus encore que le terrorisme djihadiste, lequel est la manifestation en creux de la barbarie qui est la nôtre, ce qui menace le plus la culture occidentale, c’est en effet son propre consumérisme et son propre matérialisme suicidaires.

Patrice Guillamaud enseigne la philosophie en khâgne. Ses derniers livres, aux Éditions Kimé, sont L’Essence de la renonciation (2013) et Anti-Marion. Essai sur la barbarie universitaire et philosophique (2015), et, aux Éditions du Cerf, Le Cinéma et la renonciation, 2015.