De : NEGRI Antonio
Collections : Philosophie, Philosophie en cours
ISBN : 978-2-84174-388-8
Année : 2006
Nombre de pages : 406
Prix : 32 €

« Est-il possible de développer un discours qui soit à la fois philosophique, poétique et politique à propos d’un auteur de la grandeur de Leopardi ? Est-il possible de s’engager dans une lecture qui fasse de la rencontre paradoxale entre critique philologique et critique philosophique la ligne d’une interprétation politique du poète qu’est Leopardi. Tel est l’objectif poursuivi par ce livre.
Ce livre est né dans d’étranges conditions. Je commençai à relire Leopardi (un auteur de prédilection de mon adolescence) en prison. Cette lecture me contraignit ironiquement (mais pas seulement) à me confronter à une situation analogue de solitude théorique et de défaite politique. En même temps que Leopardi, je lisais le Livre de Job. Pourtant ni l’un ni l’autre de ces textes ne me poussaient vers des conclusions pessimistes vis-à-vis de la solitude et de la défaite. Pourquoi ? »
A. Negri