De : QUINIOU Yvon
Collections : Philosophie, Philosophie en cours
ISBN : 978-2-84174-791-7
Année : 2017
Nombre de pages : 176
Prix : 20 €

Yvon Quiniou, qui s’interroge depuis longtemps sur la condition désastreuse que le capitalisme impose à l’homme, analyse ici les diverses formes d’aliénation qu’il y subit : politique, sociale, économique, individuelle et historique ; et il insiste sur la difficulté qu’il y a à dépasser certaines d’entre elles, dans un processus pourtant souhaitable, voire impératif moralement, d’émancipation généralisée. Loin d’une emphase politique généreuse mais improductive, il en fait un examen précis, intransigeant mais lucide, à la lumière de Marx mais au-delà de lui parfois, en étant attentif en particulier à l’aliénation individuelle et à ses diverses causes : l’exploitation bien sûr, mais aussi l’idéologie et la biographie individuelle, avec son poids psychologique propre, qui amènent l’homme à vouloir ce qui le mutile. Il récuse également, tout en les prenant en considération, les diverses versions d’une anthropologie pessimiste (Hobbes, Kant pour une part, Freud, Girard et, bien entendu Nietzsche) qui déclare impossible une large émancipation de l’homme lui permettant de réaliser ses potentialités et de maîtriser son aventure historique, au nom d’une nature « mauvaise » qui le condamnerait plus ou moins à un vivre-ensemble inhumain, dominé par l’aliénation. C’est aussi une manière de répondre au pessimisme subtil de Marcel Gauchet ou à la démission intellectuelle d’une certaine gauche et, tout en soulignant les difficultés concrètes de cette tâche, d’en maintenir l’exigence, hors de toute utopie.

Yvon Quiniou, agrégé et docteur en philosophie, est l’auteur d’une œuvre abondante centrée sur le matérialisme, la morale et la politique, mais aussi récemment l’art et la religion.