De : LOIRET François
Collections : Philosophie, Philosophie en cours
ISBN : 978-2-84174-720-7
Année : 2015
Nombre de pages : 180
Prix : 20 €

Faisant suite à une étude intitulée L’usage et le monde, la présente étude déploie la richesse de la pensée augustinienne et franciscaine de l’usage à partir de l’étude des œuvres d’Augustin et de Pierre Jean Olivi dans leurs intimes corrélations à une pensée de la volonté. Elle a pour centre la distinction de l’usus et de la fruitio telle qu’elle se met en place dans l’œuvre d’Augustin et sa répétition au XIIIe siècle. La première partie déploie la compréhension augustinienne de l’usage dans son rapport avec la joie ou jouissance (fruitio) et montre comment l’usage dans son opposition à l’abus est le mode d’être dans le monde sans être du monde. C’est du même coup le concept d’être-au-monde de Heidegger qui est par là questionné dans ses impasses. La seconde partie, enfin, s’attarde sur les ouvrages de Pierre Jean Olivi, et souligne comment la radicalisation de l’usage dans l’usage pauvre (usus pauper) amène à une pensée concrète de la vie dans la richesse, tout en soulignant les innovations conceptuelles fondamentales d’Olivi comme la théorie du capital et la théorie de la valeur. Or vivre dans la richesse en l’assumant sans s’abriter derrière des discours convenus sur la « misère du monde » est bien l’un des défis de notre temps.

François Loiret, professeur agrégé de philosophie en classes préparatoires littéraires, a publié Volonté et infini chez Duns Scot, Kimé, 2003; Duns Scot, La cause du vouloir suivi de l’Objet de la jouissance, traduction, Belles Lettres, 2009.