De : SFEZ Gérald
Collections : Philosophie, Philosophie, épistémologie
ISBN : 978-2-84174-130-3
Année : 1998
Nombre de pages : 354
Prix : 30,50 €

Dans le Genre des Miroirs, le Prince de Machiavel occupe une place inédite, par sa manière de corréler le problème de l’Etat et celui du vivre politique. Il fait surgir la figure d’un prince impossible, d’un prince sans qualités, mais devant faire usage de toutes les qualités, les bonnes comme les mauvaises, selon ce que la situation exige. Le Prince de Machiavel présente le modèle de la décision politique. Il nous intéresse à ce titre comme pensée de l’éxécutif. A travers ce texte fondateur se jouent l’équivoque indispensable du moral et du politique et la problématicité de la virtu face à la malignité de la Fortune. Une virtu qui vient de nommer la rencontre de la force et de la ruse, et, au-delà, une puissance de surcroît qui fait l’étoffe même du principe machiavélien ; à distance des forces politiques tout en prenant appui sur le peuple. Un prince fort différent de l’image machiavélique que l’on s’en fait, et dont la gloire est celle de l’invention d’une voie légitime au vivre civil. Le Prince de Machiavel est le livre de l’exigence politique et de la traversée de ses apories.

Agrégé de l’Université, Docteur d’Etat ès philosophie, Gérald Sfez est directeur de programme au Collège International de Philosophie. Il participe depuis de nombreuses années à la préparation au CAPES et à la formation des enseignants. Il est également chargé de cours des Grands Enjeux à l’Institut d’Etudes Politiques de Paris.