De : MAINIL Jean
Collections : Détours littéraires, Littérature
ISBN : 978-2-84174-233-4
Année : 2001
Nombre de pages : 300
Prix : 26,50 €

Essai sur la subversion féerique et le merveilleux comique sous l’Ancien régime.

De la conteuse la plus populaire du règne de Louis XIV, le grand public ne connaît plus aujourd’hui que quelques titres. Et pourtant, dès 1690, Marie-Catherine d’Aulnoy, romancière adulée et aristocrate à la réputation sulfureuse, inaugurait le genre du conte de fées littéraire. La cour entière, les salons et la capitale s’entichent alors de ses héroïnes et de leurs aventures. En France comme à l’étranger, sa popularité restera constante pendant deux siècles, parmi l’élite littéraire comme dans la population rurale.

Jean Mainil est l’auteur de Dans les règles du plaisir … Théorie de la différence dans le discours obscène, romanesque et médical de l’Ancien Régime (Editions Kimé, 1996), de Madame d’Aulnoy et le rire des fées : Essai sur la subversion féerique et le merveilleux comique sous l’Ancien Régime (Editions Kimé 2001). Il a co-édité L’Abbé Prévost au tournant du siècle (Oxford, 2000) et publié de nombreux articles sur la littérature française.