De : HOPPENOT Eric
Collections : Archives Maurice Blanchot, Littérature
ISBN : 978-2-84174-698-9
Année : 2015
Nombre de pages : 576
Prix : 35 €

Dans l’œuvre critique de Blanchot, l’intertexte biblique occupe une place singulière puisque « tout livre est d’essence théologique ». À travers l’étude des archives de Blanchot, la présente recherche analyse la manière dont il s’approprie plusieurs intertextes de la tradition juive. Il apparaît qu’au-delà du commentaire de ces œuvres, Blanchot gomme fréquemment les frontières entre son discours et les intertextes cités, il tend à une hétérogénéité masquée qui se réclame d’une écriture de l’anonymat. Outre cet effet d’exogreffe, la tradition juive est l’objet d’un incessant questionnement à partir duquel se constitue une véritable mythographie du juif : la naissance du langage, le sacrifice, le nomadisme, l’exil, l’exode, la révélation, l’interprétation de la loi. Par ailleurs, les derniers textes de Blanchot, particulièrement les écrits fragmentaires laissent entrevoir une pensée messianique qui subvertit radicalement notre pensée du temps.

Eric Hoppenot, professeur agrégé de Lettres Modernes, docteur en littérature française enseigne à l’ESPE de Paris-Université Paris Sorbonne, il est membre du laboratoire CERILAC (Université Denis Diderot). Codirige avec Alain Milon, la collection « Résonances de Maurice Blanchot » et avec Philippe Mesnard la collection « Archives Maurice Blanchot ». Il a édité plusieurs textes de Maurice Blanchot. Il a également codirigé la Cahier de L’Herne, Blanchot avec Dominique Rabaté. Outre l’œuvre et l’édition de textes de Blanchot ses recherches portent notamment sur les traces de la tradition biblique dans la littérature contemporaine et sur les écritures de la violence.