De : MUNSTER Arno
Collections : Philosophie, Philosophie, épistémologie
ISBN : 978-2-84174-018-8
Année : 1995
Nombre de pages : 148
Prix : 19 €

Ce livre se propose de déconstruire les nombreux malentendus dont a été l’objet l’œuvre nietzschéenne :
1) En déclarant le « saint de Sils-Maria » précurseur de la philosophie raciste et antisémite du IIIe Reich, les nazis ont tenté de récupérer un penseur noble européen, antinationaliste, et défenseur des juifs. Ils ont noirci l’image du philosophe auprès des générations post-facistes en lui vouant un culte officiel.
2) En le traitant d’apologète de la bourgeoisie et du capitalisme, la réception marxiste dogmatique (Lukacs) a eu également sa part de responsabilité dans la défiguration de la pensée du philosophe.
En s’attaquant à cette double mésinterprétation, l’auteur en dévoile les origines et motivations philosophiques, idéologiques et politiques, en tentant de démontrer que l’inspiration nietzschéenne des philosophes de l’école de Francfort a été très importante, notamment pour la genèse et le déploiement du programme critique de la Dialectique de la raison.

Arno Münster, né en 1942 en Pologne, de parents allemands, est l’auteur de Ernst Bloch – messianisme et utopie (P.U.F., 1989) ; Rosenzweig (P.U.F., 1994) ; Emmanuel Lévinas (Kimé, 1995). Il est maître de conférences à l’université de Picardie – Jules Verne (Amiens).