De : BRIX Michel
Collections : Détours littéraires, Littérature
ISBN : 978-2-84174-669-9
Année : 2014
Nombre de pages : 156
Prix : 19 €

De curieuses chimères sont entrées dans l’arène de la poésie française, au cours de la deuxième moitié du xixe siècle : le poème en prose et le vers libre. Mais la poésie peut-elle être en prose ? Et le vers peut-il être libre ? La présente étude s’applique à répondre à ces questions. Elle s’attache aussi à établir les circonstances qui ont entraîné – en nombre – les écrivains vers ces formes surprenantes. Enfin il faut se demander, de surcroît, pourquoi celles-ci ont connu leurs heures de gloire au moment précis où la « modernité » esthétique a pris son essor dans le champ littéraire. Quels sont les rapports qu’entretiennent poèmes en prose et textes en vers libres avec ladite modernité, qui règne toujours aujourd’hui ?

Maître de recherches à l’université de Namur (Belgique), auteur d’une quarantaine d’ouvrages, Michel Brix est spécialiste de la littérature française du xixe siècle. Une partie significative de ses travaux porte sur Nerval, Sainte-Beuve et le romantisme. Il s’intéresse également à l’émergence de la modernité critique qui – sous l’impulsion de Flaubert – a mis un terme à l’«Ancien Régime» littéraire. En 2013 a paru de Michel Brix chez Kimé : L’Entonnoir, ou les Tribulations de la littérature à l’ère de la modernité.