De : FOISNEAU Luc
Collections : Philosophie, Philosophie politique
ISBN : 2-84174-096-x
Année : 1997
Nombre de pages : 314
Prix : 26 €

La fonction des concepts juridiques et théologiques dans la formation de la pensée politique moderne a longtemps été sous-estimée, voire ignorée. Les théories politiques de Bodin (1530-1596), Grotius (1583-1645), et Hobbes (1588-1689) ne sauraient pourtant se comprendre sans les concepts juridiques et théologiques qui les sous-tendent. Si la définition de la souveraineté de Bodin, la conception du droit international de Grotius et la théorie de l’Etat selon Hobbes définissent encore aujourd’hui l’horizon de la philosophie politique, elles le doivent en effet à ce que leurs auteurs ont su interpréter, réfléchir et modifier des concepts inventés, ou à tout le moins transformés, par les juristes et les théologiens depuis l’antiquité et le Moyen-Age. Le droit et la théologie, qui ne sont pas considérés d’un point de vue dogmatique, ont constitué un formidable laboratoire d’idées pour les théoriciens politiques de la modernité. C’est à l’exploration de ce laboratoire d’idées qu’est consacré ce volume qui peut aussi se lire comme une introduction à la philosophie politique moderne.

sous la direction de Luc Foisneau
Préface d’Yves Charles Zarka

Textes de Gianfranco Borelli, Hélène Bouchilloux, Paulette Carrive, Marie-Dominique Cousinet, Luc Foisneau, Peter Haggenmacher, Jacqueline Lagrée, Martine Pécharman, John Rogers, Tom Sorrel, Silvio Suppa.