L’étrangement du voyageur

Availability: In stock

Prix : 17.00

Quantity :
Catégories : ,
Produit Auteur :
Produit ISBN :
Produit Année :
Produit Nombre de pages :

Prix : 17.00

L’étrangement du voyageur analyse des textes et des films qui tentent de remettre en question le discours traditionnel du voyageur occidental. Si le voyageur reste ici le maître de la représentation de l’autre, il n’est pas totalement l’architecte de son étrangeté. Dès lors, l’étrangement représente le lieu de ce glissement possible où le voyageur perd le pouvoir de dire l’autre et où émerge la possibilité qu’il soit lui-même représenté par l’autre. L’étrangement ne désigne pas tant le fait que le voyageur apparaît déjà comme étranger à ceux qu’il visite que la manière dont cette étrangeté est amenée à changer de nature. C’est donc le mouvement d’une forme d’étrangeté à une autre qui constitue l’essentiel de cette analyse. L’étrangement se définit ainsi dans les fissures d’un système culturel et social dominant, dans les lieux où les voyageurs se déplacent afin de rendre visible ce qui ne peut l’être. L’étrangement est de ce fait inséparable d’un discours critique qui dénonce les forces de disparition liées à une certaine modernité ou à des politiques d’effacement et de mise en silence de ceux et celles qui ne se conforment pas à une culture dominante.

Jean-Xavier Ridon est enseignant à l’université de Nottingham au Royaume-Uni. Il est l’auteur de Le Poisson-Scorpion de Nicolas Bouvier (Zoé, 2007/Infolio, 2014) ; Le Voyage en son miroir – Essai sur quelques tentatives de réinvention du voyage (Kimé, 2002) et Henri Michaux, J.M.G. Le Clézio : l’exil des mots (Kimé, 1995).

Loading...