De : OSTROWETSKY Sylvia
Collections : Anthropologies, Autres collections
ISBN : 978-2-84174-003-X
Année : 1995
Nombre de pages : 192
Prix : 18 €

Moïshe est né en 1900 dans un petit village de Pologne, entre Lodz et Varsovie. Il déserte durant la guerre contre les Rouges, il se cache. A Gentilly, en banlieue parisienne, il prospère grâce à un travail acharné et infâme. Durant la Seconde Guerre mondiale, il passe la Ligne de démarcation pour la Corrèze… Il passe et repasse démarcations et frontières en courant, mais sait aussi s’arrêter pour sentir une fleur, admirer un objet, créer une œuvre brute. La façon dont il mène lui-même son récit permet de saisir sur le vif un homme qui, malgré la modestie de son existence, a su échapper à son destin social et culturel.

L’auteur est Professeur des Universités, responsable de la formation doctorale de la Faculté de Philosophie, Sciences humaines et sociales de l’Université de Picardie. Directeur de l’EDRESS (CEFRESS), elle a dirigé de nombreuses recherches, et écrit une cinquantaine d’articles et plusieurs ouvrages. (Le Néo-style régionnal, Dunod, 1980 ; L’imaginaire bâtisseur, Klincksieck, 1983.)