De : HERRERA Carlos Miguel
Collections : Autres collections, Nomos & Normes
ISBN : 978-2-84174-627-9
Année : 2013
Nombre de pages : 194
Prix : 21 €

Histoire d’une référence philosophico-politique dans la pensée juridique

Dès la fin du XVIIIe siècle, la référence à Rousseau devient incontournable pour la pensée juridique, comme si toute réflexion sur le droit, et pas uniquement dans le domaine du droit public, devrait régler ses comptes avec le Genevois. Bien entendu, cette référence changera de signification politique avec le temps et l’évolution des institutions étatiques européennes. Mais l’extension du suffrage universel et la consolidation de la démocratie au XXe siècle sont loin de signer la fin des querelles autour de l’œuvre. Au contraire, la question Rousseau revient dans toute grande théorie du droit public. Et l’histoire de ce cheminement nous livre un ensemble d’indices dont l’intérêt va au-delà du droit.
Les différents chapitres de l’ouvrage se proposent d’explorer, à partir de l’étude de quelques grands juristes français et allemands, la portée que la philosophie de Rousseau a pu avoir pour la pensée juridique.

Sous la direction de Carlos Miguel Herrera

Les auteurs
Caroula Argyriadis-Kervégan, professeur d’histoire du droit à l’Université de Cergy-Pontoise.
Julien Boudon, professeur de droit public à l’Université de Reims.
Jean-Marie Denquin, professeur de droit public à l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense.
Eric Desmons, professeur de droit public à l’Université de Paris XIII.
David Fonseca, maître de conférences en droit public à l’Université d’Evry.
Carlos Miguel Herrera, professeur de droit public à l’Université de Cergy-Pontoise, directeur du Centre de philosophie juridique et politique.
Didier Mineur, chercheur associé au CEVIPOF/Sciences-po, Paris.