La fin de l’Antiquité est plus que l’archétype de la décadence : une relation de synonymie s’est instaurée. Employé absolument, le mot décadence désigne cette époque, les autres lui étant assimilées par métaphore. Il serait donc vain de se demander s’il est justifié de qualifier ainsi ce que les historiens actuels préfèrent nommer “Antiquité tardive”. S’y hasarderait-on, d’ailleurs, que les ouvrages de Montesquieu et de Gibbon seraient opposés au présomptueux.…
Auteur:
ISBN: 978-2-84174-464-0
Année:
Nombre de pages: 340
Collection: Philosophie, Philosophie en cours
Menu