La contingence dans sa finitude fondatrice

La contingence dans sa finitude fondatrice

DESCRIPTION

dans la Science de la logique de Hegel

S’il est vrai que la Logique n’admet aucune intervention extérieure à son cours propre, forcément frappée de contingence et donc d’arbitraire, il ne l’est pas moins qu’une certaine contingence lui est intérieure. En effet, l’exposé de la Doctrine de l’être s’en trouve marqué quant à son immédiateté, cependant que la médiation traduit « le mouvement de soi en soi-même », qui distingue « la vérité de l’être » qu’est l’essence. Quant au concept, encore formel, il sera amené à se libérer de la contingence unilatérale qui l’affecte, cependant que celle-ci, en sa qualité d’autre de la nécessité, en vient à se manifester en même temps qu’elle comme liberté. Et c’est jusque dans la méthode scientifique qu’il convient de lire une certaine contingence. Aussi est-il légitime d’avancer qu’il y a une contingence logique, laquelle de surcroît permet de déchiffrer la contingence humaine.

Gwendoline Jarczyk, docteur d’État, est l’auteur de plusieurs ouvrages de philosophie. En collaboration avec Pierre-Jean Labarrière, elle a publié en outre notamment de nouvelles versions de la Science de la logique et de la Phénoménologie de l’esprit de Hegel.

Collection: Logique hegelienne, Philosophie
Prix : 15.00
ISBN: 978-2-84174-980-5
Nombre de pages: 122
Année:

DERNIERES PARUTIONS

Menu