Le vertige du vague. Ou que faire des résistances

du langage quand on est romantique ?

Le vertige du vague. Ou que faire des résistances

du langage quand on est romantique ?

DESCRIPTION

Le refus affiché de l’ambiguïté des discours, la condamnation quasi unanime des équivoques et autres doubles ententes susceptibles de mettre en cause l’efficacité d’une communication souhaitée transparente et par là pleinement efficace, constitue un de ces consensus sur lesquels s’appuient les sociétés pour se construire une forme de légitimité. La France de l’Ancien Régime, grammairiens, rhétoriciens, académiciens en tête, a rêvé éperdument de clarté et les révolutionnaires loin de le rejeter ont poussé ce désir jusqu’à un point d’incandescence dont la littérature ne devait plus se remettre.

J. Dürenmatt est maître de conférences à l’Université de Paris VII. Il a publié Bien coupé mal cousu consacré à l’usage que les écrivains font de la ponctuation et de la division au XVIIIe et XIXe s.

Collection: Détours littéraires, Littérature
Prix : 20.50
ISBN: 978-2-84174-249-0
Année:
Nombre de pages: 192

DERNIERES PARUTIONS

Menu