Postcolonialisme et droit : perspectives épistémologiques

Postcolonialisme et droit : perspectives épistémologiques

DESCRIPTION

Les études postcoloniales ont, depuis quelques années, largement irrigué les divers champs disciplinaires des sciences humaines et sociales. Force est néanmoins de constater que, en France à tout le moins, le droit n’a pas été conduit à s’interroger en profondeur sur les perspectives épistémologiques ouvertes par le tournant post-colonial.
Notre livre offre plusieurs parcours pour analyser l’impact du postcolonialisme sur notre vision du droit, en associant de manière étroite des juristes à des chercheurs venants d’autres disciplines, en particulier historiens et philosophes. L’interrogation épistémologique qui traverse tous ses chapitres, s’exprime par deux grands questionnements, le premier touchant au droit positif, le deuxième aux disciplines juridiques.
La première partie de l’œuvre se concentre sur les rapports existants entre les institutions juridiques et l’expérience coloniale. Ce volet est abordé d’un point de vue historique (à partir des expériences du colonialisme français en Algérie et anglais en Inde), certes mais aussi dans une perspective actuelle (la question de la Nouvelle-Calédonie). Dans son second versant, notre travail cherche à confronter les perspectives postcoloniales à trois disciplines juridiques : l’histoire du droit, le droit constitutionnel et le droit international. Une confrontation qui devrait transformer la pensée juridique, dans un contexte de globalisation. Le livre conclut, comme il ne pouvait pas en être autrement, par une réflexion sur les rapports entre savoir et politique.

Avec les contributions de F. Dumassy, A. Geslin, L. Havard, C. M. Herrera, A. Imbert, R. Iveković et A. Virmani.

Collection: Autres collections, Nomos & Normes
Prix : 20.00
ISBN: 978-2-84174-988-1
Nombre de pages: 324
Année:

DERNIERES PARUTIONS

Menu